LÉA TIRABASSO

Léa Tirabasso est une chorégraphe et danseuse qui vit et travaille entre Londres et Luxembourg.  En créant des ponts entre danse, science et philosophie, ses œuvres explorent sans compromis la petitesse de nos êtres.

Son quatuor, The Ephemeral Life of an Octopus est absurde, grotesque, enjoué et libérateur. Il questionne le malheur d’avoir une conscience et l’étrangeté d’avoir un corps : corps sain et vigoureux, souffrant et abîmé, troué et observé, sauvage et animal. Une écriture chorégraphique inspirée par l’étude de l’évolution des cellules cancéreuses et par l’expérience vécue de la maladie. À la fois scientifique, philosophique et viscérale, la pièce examine la dysfonction, le chaos et la vibrante force de vie du corps, de son intérieur et son extérieur.

leatirabasso.com

LES PROJETS DE LA COMPAGNIE

DIFFUSION
STARVING DINGOES

Tel est le pouvoir de la folie : énoncer ce secret insensé de l’homme que le point ultime de sa chute c’est son premier matin – Michel Foucault

Starving Dingoes dresse le portrait de l’urgence de vivre, furieusement et avec fougue. Il est une course désespérée pour cinq danseurs, qui au
travers du corps et de son langage explorent la nécessité vitale, même si brutale, de rester ensemble. Face à nous, une cohorte d’êtres grandioses et
obsessionnels, primaires et animaux à l’image de la musique qui les soutient.

Avant-Première / 9.11.2021 – Théâtre des Cordeliers, Annonay (FR)
Création / 8, 9, 10.12.2021 – Grand Théâtre du Luxembourg (LU)
Tournée / 12.02.2022 – The Place London (UK)
10.02.2022 – DanceXchange Birmingham (UK)

Chorégraphe Léa Tirabasso Productrice Vasanthi Argouin Administratrice Sousana Eang Danseurs Alistair Goldsmith, Catarina Barbosa, Karl Fagerlund Brekke, Laura Lorenzi, Laura Patay Compositeurs Johanna Bramli & Ed Chivers Scénographie et Création lumières Nicolas Tremblay Conseillères scientifiques Simone Niclou, Aleksandra Gentry-Maharaj
Conseiller philosophique Thomas Stern

 

Coproduction Les Théâtres de la Ville de Luxembourg (LU), Centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape, direction Yuval PICK, dans le cadre du dispositif Accueil-Studio (FR) Commissionné par The Place, London (UK), Dance East, Ipswich (UK) Soutien FOCUNA (LU), TROIS C-L, Centre de Création Luxembourgeois (LU), Fondation Indépendance (LU), Maison de la Danse, Lyon (FR), Cie La Baraka / La Chapelle – Abou Lagraa & Nawal Aït Benalla, Annonay (FR), CN D, Lyon (FR), DanceXchange, Birmingham (UK), Grant for the Arts, Arts Council England (UK).

DIFFUSION
THE EPHEMERAL LIFE OF AN OCTOPUS

«Il y a cette idée ancienne et religieuse que l’homme est la combinaison malheureuse d’une bête et d’un dieu : si seulement nous étions divins, nous serions libérés, esprits immortels ; si seulement nous étions des bêtes, nous serions contentés dans notre ignorance instinctive». (T. Stern, The Human and the Octopus). The Ephemeral Life of an Octopus questionne l’étrangeté d’avoir un corps : corps sain et vigoureux, douloureux et abîmé, troué et  observé, sauvage et animal. Inspirée par l’étude des cellules cancéreuses et par l’expérience vécue de la maladie, la pièce examine le dysfonctionnement, le chaos et la vibrante force de vie intérieure et extérieure du corps.

04.09.2021  – Aerowaves Dance Festival Luxembourg – Abbaye de Neumünster

Chorégraphe Léa Tirabasso Danseurs Catarina Barbosa, Alistair Goldsmith, Joachim Maudet, Rosie Terry Toogood Compositeur Martin Durov Conception lumières Nicolas Tremblay Conseillers scientifiques Adeola Olaitan, François Eisinger Conseiller philosophique Thomas Stern Coach de transformation animale Gabrielle Moleta

 

Production Lipstick Traces Coproduction Kinneksbond Mamer, TROIS C-L Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois, KLAP Maison pour la Danse Marseille Commissionné par The Place London, DanceXchange Birmingham, NSCD Leeds Soutenu par Dance City Newcastle, South East Dance, GFTA Arts Council England ; Fondation Indépendance, Ministère de la Culture du Luxembourg Remerciements à the Wellcome Collection

 

DIFFUSION
LOVE ME TENDER

« L’amour est une ruse de l’espèce », La Méthaphysique de l’Amour, Arthur Schopenhauer.
La pièce se penche sur les côtés enfouis de nos êtres, les censures, les fantasmes; tout ce qui fait de nous des « bêtes sociales » en mal d’amour. love me tender est l’histoire secrète des âmes aimantes.

19.06.2021 – Festival Cocotte, CCN de Rillieux-la-Pape

Chorégraphe Léa Tirabasso Danseurs Joachim Maudet, Rosie Terry Toogood Dramaturgie Guillaume Pigé Conception lumières Andres Velasquez 

 

Production Lipstick Traces Coproduction ​TROIS C-L  Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois Soutiens TripSpace London, The Place London, Ville de Luxembourg, Ministère de la Culture du Luxembourg, Oeuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte | stART-up, Cercle Cité, Luxembourg Réalisé avec le concours du Fonds culturel national