EMILIE MONNET

LES PRODUCTIONS ONISHKA

Ancrée à Tiohtià:ke/Mooniyang/Montréal, la compagnie artistique interdisciplinaire Onishka – dont le nom signifie « réveille-toi » en Anishnabemowin – tisse des interconnexions entre les peuples Autochtones au Québec, au Canada et dans le monde entier.

Fondée en 2011 par Émilie Monnet, Onishka crée et produit des spectacles favorisant des collaborations artistiques originales et riches de sens pour offrir un regard neuf sur le monde dans lequel nous vivons. Onishka veut dire ‘réveille-toi’ en Anishnabemowin. Dans cet esprit, nous croyons que la création artistique est catalyseur de transformation sociale et qu’elle permet de remettre en cause comment sont perçues les réalités et les luttes des peuples autochtones.
Au croisement de plusieurs disciplines artistiques mais principalement en théâtre, les Productions Onishka est une organisation artistique interdisciplinaire, qui tisse des liens de partage entre les peuples autochtones du monde entier tout en honorant leur diversité, leur richesse et leur résilience.


onishka.org

DIFFUSION INTERNATIONALE
MARGUERITE: LE FEU

C’est en 1740 qu’a lieu, ici au Québec, le procès de Marguerite Duplessis, jeune femme autochtone qui entame un procès pour revendiquer sa liberté. Achetée pour être revendue, elle doit être embarquée sur-le-champ sur un bateau marchand en direction de la Martinique. C’est la première fois dans l’Histoire de la Nouvelle-France qu’une personne autochtone intente une poursuite judiciaire. Et la première fois aussi qu’une personne mise en esclavage tente de faire reconnaître son droit à la liberté. Inévitablement, Marguerite perd son procès et est emmenée en Martinique. On ignore ce qui lui arrive par la suite.
C’est le feu de Marguerite qui a inspiré ce spectacle. C’est ce même feu qui brûle chez toutes les Marguerite, celles d’hier et
d’aujourd’hui, qui luttent pour faire reconnaître la justice. C’est le feu de la régénération et de la mémoire retrouvée.
Marguerite : le feu est la version scénique d’un projet triade qui se décline en trois formes. Le spectacle est accompagné d’une série balado intitulée Marguerite : la traversée et d’un parcours sonore dans les lieux de mémoire, Marguerite : la pierre.

15.03.2022 – 2.04.2022 Espace GO – Montréal
19.05.2022 – 21.05.2022 Théâtre le Diamant – Québec
7.07.2023 – 11.07.2023 Festival d’Avignon – Théâtre Benoît XII

© Maxime Côté

Texte, mise en scène, interprétation Émilie Monnet  Co-mise en scène Angélique Willkie  Interprétation Anna Beaupré Moulounda, Catherine Dagenais-Savard, Tatiana Zinga Botao  Assistance à la mise en scène Erika Maheux-Chapman  Scénographie Max-Otto Fauteux  Éclairages Julie Basse  Collaboratrice à la mise en scène Mélanie Demers  Costumes Korina Emmerich + Yso  Vidéo Caroline Monnet  Voix off et chant Dominique Cyrille  Intégratrice vidéo Dominique Hawry  Conception son, musique et mise en espace sonore Frédéric Auger  Dramaturgie Marilou Craft  Régie son Frédéric Auger  Direction technique Romane Bocquet Production Dominique Sarrazin  Régie vidéo et LX Marie-Frédérique Gravel  Direction administrative Gestion Dumont St-Pierre  Communications Jean-Matthieu Barraud  Soutien au développement Machinerie des arts Crédit photo ESPACE GO
Marguerite : le feu est une création des Productions Onishka en coproduction avec ESPACE GO.
Contribution à la création Aïcha Bastien N’diaye, Marie-Madeleine Sarr, Letícia Tórgo, Soleil Launière